Image Image Image Image Image

Presse et distinctions – Clos du Roy

Clos du Roy

Classement par millésime

2016

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2017

91-93

The 2016 Clos du Roy has a tightly wound bouquet with abundant black fruit waiting to unfold once in bottle. The palate is medium-bodied with rounded but firm tannin, engaging blackberry and bilberry fruit mixed with mineral and a very refined and persistent finish that is the best I have encountered from this Fronsac estate. Bon vin! Très bon vin!

JAMES SUCKLING – AVRIL 2017

92-93

Layered and rich for the vintage with berries, chocolate and meat. Medium to full body and a chewy finish.

ANTONIO GALLONI (VINOUS) – AVRIL 2017

89-91

The 2016 Clos du Roy is deep, inky and voluptuous with plenty of blackberry jam, crème de cassis, chocolate and spice character. Silky tannins, soft contours and voluptuous fruit give this tasty Fronsac plenty of near- and medium-term appeal.

2015

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2016

90-92

JAMES SUCKLING – AVRIL 2016

92-93

This shows finesse and depth with dark berry and dark chocolate character. Full body, integrated tannins. On it.

ANTONIO GALLONI (VINOUS) – AVRIL 2016

85-87

2014

GUIDE HACHETTE 2018 – SEPTEMBRE 2017

2 étoiles

En 1987, Philippe Hermouet s’est installé sur les terres familiales: 35 ha d’un seul tenant, répartis en deux crus: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans (Fronsac), et Roc Meynard, 28 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 50 ha, à l’origine de quatre étiquettes en Fronsac, Bordeaux supérieur et Bordeaux.
Paré d’une somptueuse robe sombre et intense, ce 2014 dévoile un nez complexe et envoûtant: griotte, cassis, sous-bois, épices, moka… La bouche? Du velours. Douce et soyeuse, ample et concentrée, très longue, elle s’appuie sur des tannins ronds et charnus. 2019-2027. Lamproie à la bordelaise

JAMES SUCKLING – AVRIL 2017

90

Aromas of tar, blackberries and cherries. Full body and a lightly extracted and austere mouthfeel, yet this is flavorful and savory. Intriguing wine. Drink now.

LE POINT – MAI 2015

15/20

Fruits noirs, cerise, charnu, suie, beaucoup de fond, note fumée, tanins fermes, serrés, très savoureux.

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2015

56-88

JAMES SUCKLING – AVRIL 2015

85-86

Medium body, soft tannins and a fruity finish but a little hollow on the mid-palate.

JEAN-MARC QUARIN – AVRIL 2015

15,5 // 88

Couleur sombre, intense et belle. Nez fruité et crémeux. Bouche juteuse, savoureuse, au fruité éclatant et à la tannicité enveloppée. Longueur normale.

2013

GUIDE HACHETTE 2017 – FEVRIER 2017

1 étoile
Les bons plans à moins de 15€

En 1987, Philippe Hermouet s’est installé sur les terres familiales: 35 ha d’un seul tenant, répartis en deux crus: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans (Fronsac), et Roc Meynard, 28 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 40 ha, à l’origine de quatre étiquettes en Fronsac, Bordeaux supérieur et Bordeaux.

Implanté sur les côtes et plateaux argilo-calcaires, ce cru atteint aujourd’hui 10 ha. Le 2013 offre une belle image du millésime avec sa robe profonde et son nez complexe et subtil, mariant harmonieusement le petit fruit noir et un merrain bien dosé. Quand au palais, si sa carrure n’a rien d’athlétique, il offre un caractère flatteur par sa finesse, avec une attaque ronde et ample, des tanins fondus et soyeux, un peu plus fermes en finale. Une bouteille bientôt prête. 2018-2021. Tourte aux cèpes!

LE POINT – MAI 2014

14/20

2012

DECANTER – JUIN 2016

90 – Highly Recommended

Black fruits on the nose. Youthful, fleshy fruit and bright acidity ; fresh yet opulent with some tannic grip too. Balanced with nice precision and elegance, plus a long, firm finish, this is a wine with a future. Drinck 2016-2030. Alc14%

GUIDE HACHETTE 2016 – SEPTEMBRE 2015

1 étoile

En 1987, Philippe Hermouet a acquis 35 ha autour du tertre de Meynard: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans, et Roc Meynard, 5 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 40 ha, à l’origine de quatre étiquettes en fronsac, bordeaux supérieur et bordeaux.
Après vingt-cinq ans de métier, Philippe Hermouet est un homme heureux, qui « s’amuse » et attend les vendanges avec impatience, recherchant des raisins bien mûrs. Ici, le merlot, accompagné d’une goutte des deux cabernets, a engendré un vin au nez très agréable, sur la violette et la cerise noire, souligné d’un léger boisé vanillé et épicé. En bouche, ce 2012 séduit par sa fraîcheur et ses tanins soyeux, un peu fermes et vifs en finale.

2011

CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE PARIS – MARS 2013

Médaille d’Or

LE POINT – MAI 2012

16/20

Fruits noirs, cassis, bouche ronde, souple, bien fondue, belle matière généreuse, finale serrée. Joli vin pas trop extrait, savoureux.
O= 2017 G=12 ans

2010

BETTANE ET DESSEAUVE 2014 – SEPTEMBRE 2013

Le Clos du Roy, situé sur la commune de Saillans où le caractère argileux des terroirs donne naturellement de la puissance aux vins, étant connu pour ses fronsacs d’un style robuste et traditionnel. Grâce à l’attention portée à la vigne et à une vinification soignée, ceux-ci s’affinent au fil des années et gardent en éclat.

14/20

Nez délicatement chocolaté, fruit sucré, riche, très aromatique, longue finale épicée. Plus de matière et moins de rusticité que les millésimes précédents.

CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE PARIS – MARS 2012

Médaille d’Or

 2009

CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE PARIS – MARS 2011

CLOS DU ROY 2009

Médaille d’Or

 2008

GUIDE HACHETTE 2012 – SEPTEMBRE 2011

1 étoile

Une demeure girondine classique, à l’entrée de Saillans, propriété depuis 1987 de Philippe HERMOUET ingénieur agronome. Le cru propose un 2008 poupre sombre, au bouquet soutenu de mûre, de cassis et de prune. Le palais concentré, ample et vineux, s’appuie sur de solides tanins et offre un bel équilibre entre fruit et barrique. La Cuvée Arthur, plus tannique et bénéficiant d’un élevage plus important en barrique. Elle vieillira plus longtemps.

BETTANE ET DESSEAUVE 2012 – AOÛT 2011

14/20

Nez discret, tanins serrés et tendus, finale fraiche et épicée. Vin authentique, sans fard.

2007

GUIDE HACHETTE 2011 – AOÛT 2010

1 étoile

Ingénieur agronome de formation Philippe Hermouet a repris cette ancienne propreté familiale en 1987 et en a développé le vignoble, qui est passé de 10 à 37 ha en l’espace d’une vingtaine d’années. Derrière la robe profonde et brillante de son 2007 s’épanouit un élégant bouquet de fruits noirs surmûris aux accents accents torréfiés. Du gras, de la souplesse, des tanins enrobés : la bouche teintée d’une fine fraicheur est déjà harmonieuse. On attendra néanmoins 2 ans que les notes d’élevages se fondent en finale.

BETTANE ET DESSEAUVE 2011 – AOÛT 2010

14/20

Bien charpenté, ne possède pas forcément la finesse des tanins de la cuvée Arthur mais belle fraicheur et bon fruit.