Image Image Image Image Image

Press review and Awards- Clos du Roy

Clos du Roy

Classification by vintage

2019

NEAL MARTIN – VINOUS – AVRIL 2020

91-93

The 2019 Clos du Roy has a well-defined bouquet with ample blackberry, raspberry and floral scents on the nose. Nicely focused with well integrated oak. The palate is medium-bodied, light black pepper notes infusing the crunchy black fruit, with plenty of freshness on the finish. This is a great Fronsac from Clos du Roy.

ANTONIO GALLONI – VINOUS – AVRIL 2020

90-92

The 2019 Clos du Roy is racy and bold in the glass. Super-ripe red cherry, kirsch, spice, mint and pomegranate all race through the 2019. This is an especially succulent style, with all the elements in the right place. Plush fruit and soft contours add to the wine’s immediacy.

LISA PERROTI-BROWN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – JUIN 2020

90-92+

Deep garnet-purple colored, the 2019 Clos du Roy has quite an oaky/cedary nose to begin, soon giving way to vibrant black cherries, warm plums and ripe blackberries scents with touches of tobacco leaf and new leather. Full- bodied, big, rich and concentrated (15% alcohol), the palate exudes black fruit preserves and spicy accents, framed by firm, ripe, rounded tannins and plenty of freshness, finishing on a minty note.

JAMES SUCKLING – AVRIL 2020

91-92 / GREAT VALUE WINES 8 BORDEAUX 2016S UNDER $30 CR 16

Lots of blue fruit with slate and lavender character. Medium to full body. Chewy tannins.

YVES BECK – AVRIL 2020

92-93

Pourpre violacé. Bouquet intense marqué par des notes calacaires et par des baies noires. Touche poivrée. En bouche le vin est friand et juteux. Il a du corps et des tannins aux grins fins se révélant lentement. La structure est vive et confère de la race. Elle soutient idéalement l’expression aromatique et est en symbiose avec les tannins. Une bien belle réussite!

VERT DE VIN – JUIN 2020

90-91 / 15,25+

Le nez est fruité, racé et bien mené. On y retrouve des notes de cassis mûr, de fraise des bois et plus légèrement de mûre sauvage associées à des touches de violette, de myrtille, de fève de tonka ainsi qu’à des pointes de toasté, d’épices douces et à une discrète pointe de vanille. La bouche est fruitée, équilibrée, fraiche et offre une trame acidulée, de la tension et une bonne définition. En bouche ce vin exprime des notes de cassis sauvage juteuse, de fraise des bois juteuse et plus légèrement de mûre associées à une touche de prune violette croquante/juteuse, de violette ainsi qu’à de fines pointes de petites baies rouges juteuses, de fève de tonka et de toasté. Une persistance acidulée.

JEB DUNNUCK – MAI 2020

89-91

The 2019 Clos Du Roy is going to be hidden gem. Offering up a rich yet still fresh bouquet of black raspberries, chocolaty herbs, and licorice, it hits the palate with medium to full-bodied richness, a ripe, rounded texture, and a great finish. It should keep for a decade.

2018

VERT DE VIN (Choukroun Chicheportiche Jonathan) – NOVEMBRE 2020

92-93 / 16.25

Le nez est élégant, fruité, joliment mené, racée, joliment concentré et offre une petite intensité, un grain fin, une petite puissance et une petite complexité. On y retrouve des notes de cassis sauvage mûr, de petites baies et plus légèrement de violette, de bleuet frais associées à des touches de poivre, de petites baies bleues fraiches ainsi qu’à de fines pointes de sens de la place, à de discrètes pointes d’épices et à une imperceptible pointe de safran (en fond). La bouche est fruitée, fraiche, élégante et offre de la minéralité, une certaine tension, de la finesse du grain, un très fin côté aérien et un joli fruit acidulé. En bouche ce vin exprime des notes de cassis pulpeux/juteux, de mûre juteuse/acidulée et plus légèrement de framboise fraiche associées à des touches de petits fruits noirs frais, de lys ainsi qu’à des pointes de cardamone verte et à une imperceptible pointe de chêne frais (en fond). Bonne longueur. Une persistance acidulée.

LISA PERROTI-BROWN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2019

91-93

The 2018 Clos du Roy is made up of Merlot, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon and Malbec. Deep garnet-purple colored, it delivers profound baked plums, boysenberry and cassis notes with touches of chocolate box, underbrush and truffles. Medium to full-bodied and packed with generous black fruits, it has a velvety texture and lively line, finishing savory.

JAMES SUCKLING – AVRIL 2019

90-91

Very solid Fronsac with currant, chocolate and walnut character. Medium body. Firm tannins.

YVES BECK – AVRIL 2019

92-94

Pourpre profond. Bouquet intense marqué par des notes crayeuses et rafraîchissantes. Beaucoup de caractère et de tensions en bouche. Les tannins sont compacts, bien intégrés et la structure est vive, ce qui soutient idéalement l’expression fruitée jusqu’en fin de bouche. Un vin qui demande à s’épanouir. Les perspectives sont réjouissantes. Belle réussite. 2023-2038

VERT DE VIN – AVRIL 2019

89-90 / 15+

Le nez est aromatique, fruité, gourmand et offre de l’élégance. On y retrouve des notes de cassis mûr, de mûre mûre et plus légèrement de violette associées à de fines touches de baies rouges sauvages mûres, de vanille ainsi qu’à une très discrète pointe de muscade et de noisette. La bouche est fruitée, équilibrée, minérale, racée et offre une trame juteuse/finement acidulée. En bouche ce vin exprime des notes de cassis juteux, de mûre juteuse et plus légèrement de petites baies rouges juteuses associées à de fines pointes de fleurs (en fond). Les tannins sont bien menés.

BERNARD BURTSCHY – AVRIL 2019

87-88

De robe sombre , le vin est relativement dense et serré, un peu austère même, de longeur moyenne, il sèche un peu.

JEB DUNNUCK – MAI 2019

87-89

The 2018 Clos Du Roy reveals a deep purple color as well as a firm, slightly angular feel to go with plenty of dark fruit and minerality. The tannins are aggressive, yet it has a good mid-palate, impressive purity, and I suspect will come together nicely once bottled. Nevertheless, those tannins will need watching.

LE POINT – MAI 2019

14,5/20

Fruits noirs, noix de muscade, bouche tendue, boisée, marquée par la prise de bois, bonne fraicheur.

2016

JEB DUNNUCK – FEVRIER 2019

91

This estate has turned out a vivid purple-hued 2016 that is a blend of 90% merlot and 5%each of cabernet franc and cabernet sauvignon. Its saturated color is followed by a ripe, dense, beautifully concentrated Fronsac that has loads of ripe plum and blackberry fruits, medium to full body, a stacked, layered mid-palate, and a ripe yet present tannins that emerge on the mid-palate. It’s a beautifully balanced, powerful 2016 that should benefit from 3-5 years of bottle age and keep for a decade or more

YVES BECK – JANVIER 2019

90

Pourpre aux reflets violets. Bouquet complexe, expressif, marqué par son terroir. Parfums de cassis et de cerises, notes calcaires, touche mentholée. Caractère compact et racé en bouche. Le vin est doté de tannins précis, aux grains fins, en parfaite corrélation avec la structure. Cette dernière confère de tension et de la fraîcheur. Un vin convaincant, de caractère, qui a de l’avenir. Je suis curieux de le suivre dans son évolution. Finale persistante. 2023-2036

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2017

91-93

The 2016 Clos du Roy has a tightly wound bouquet with abundant black fruit waiting to unfold once in bottle. The palate is medium-bodied with rounded but firm tannin, engaging blackberry and bilberry fruit mixed with mineral and a very refined and persistent finish that is the best I have encountered from this Fronsac estate. Bon vin! Très bon vin!

JAMES SUCKLING – AVRIL 2017

92-93

Layered and rich for the vintage with berries, chocolate and meat. Medium to full body and a chewy finish.

ANTONIO GALLONI (VINOUS) – AVRIL 2017

89-91

The 2016 Clos du Roy is deep, inky and voluptuous with plenty of blackberry jam, crème de cassis, chocolate and spice character. Silky tannins, soft contours and voluptuous fruit give this tasty Fronsac plenty of near- and medium-term appeal.

GUIDE HACHETTE 2020 – SEPTEMBRE 2019

1 étoiles

En 1987, Philippe Hermouet s’est installé sur les terres familiales: 35 ha d’un seul tenant, répartis en deux crus: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans (Fronsac), et Roc Meynard, 28 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 50 ha, à l’origine de quatre étiquettes en Fronsac, Bordeaux supérieur et Bordeaux.
Une pointe de cabernet-sauvignon et un soupçon de cabernet franc complètent le merlot dans ce vin presque noir. Le nez convoque la violette, les fruits rouges, le cacao et le poivre. Malgré quelques tanins encore un peu austères, le palais est équilibré, chaleureux et persistant.

2015

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2016

90-92

The 2015 Clos du Roy has an earthy, briary-scented bouquet with great definition and personality. The palate is medium-bodied with fine tannin, good body and is very well balanced, the finish offering blackberry and bilberry notes with a touch of sea salt. This is a great Fronsac wine in the making – one I look forward to tasting in bottle.

JAMES SUCKLING – AVRIL 2016

92-93

This shows finesse and depth with dark berry and dark chocolate character. Full body, integrated tannins. On it.

ANTONIO GALLONI (VINOUS) – AVRIL 2016

85-87

2014

GUIDE HACHETTE 2018 – SEPTEMBRE 2017

2 étoiles

En 1987, Philippe Hermouet s’est installé sur les terres familiales: 35 ha d’un seul tenant, répartis en deux crus: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans (Fronsac), et Roc Meynard, 28 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 50 ha, à l’origine de quatre étiquettes en Fronsac, Bordeaux supérieur et Bordeaux.
Paré d’une somptueuse robe sombre et intense, ce 2014 dévoile un nez complexe et envoûtant: griotte, cassis, sous-bois, épices, moka… La bouche? Du velours. Douce et soyeuse, ample et concentrée, très longue, elle s’appuie sur des tannins ronds et charnus. 2019-2027. Lamproie à la bordelaise

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – MARS 2017

89

The 2014 Clos du Roy had a deep color compared to its peers. The nose felt a tad pinched despite aeration: dense red berry fruit, cola and sandalwood aromas. The palate is medium- bodied with firm tannin, crisp acidity, a pleasant freshness coming through on the second half that counterbalances the slightly obdurate structure. Clean and poised black fruit define the finish of this well-crafted Fronsac that I feel has improved since its showing during en primeur.

JAMES SUCKLING – AVRIL 2017

90

Aromas of tar, blackberries and cherries. Full body and a lightly extracted and austere mouthfeel, yet this is flavorful and savory. Intriguing wine. Drink now.

YVES BECK – JANVIER 2017

90

Rouge rubis aux reflets grenat. Bouquet de bonne intensité révélant, surtout, des notes de torréfaction assorties de chocolat noir. Je relève également un peu de cassis. En bouche, l’attaque est souple et friande. Le corps est rond, séduisant et parfaitement équilibré. Le texte pourrait s’arrêter ici… mais un élément me frappe quand-même : une structure tannique granuleuse qui se révèle lentement en fin de bouche. Combinée à l’acidité elle offre un potentiel non-négligeable. Toutefois, le fruit est aux abonnés absents mais il se révèle un peu en rétro-olfaction. Comme quoi, déguster du vin à toute vitesse peut avoir comme effet de passer à côté de tels éléments. Heureusement je suis suisse et je déguste lentement. D’ailleurs il me reste dix secondes pour vous dire que…. Boum… à suivre attentivement 2022-2034

LE POINT – MAI 2015

15/20

Fruits noirs, cerise, charnu, suie, beaucoup de fond, note fumée, tanins fermes, serrés, très savoureux.

NEAL MARTIN – WINE ADVOCATE (ROBERT PARKER) – AVRIL 2015

86-88

JAMES SUCKLING – AVRIL 2015

85-86

Medium body, soft tannins and a fruity finish but a little hollow on the mid-palate.

JEAN-MARC QUARIN – AVRIL 2015

15,5 // 88

Couleur sombre, intense et belle. Nez fruité et crémeux. Bouche juteuse, savoureuse, au fruité éclatant et à la tannicité enveloppée. Longueur normale.

2013

GUIDE HACHETTE 2017 – FEVRIER 2017

1 étoile
Les bons plans à moins de 15€

En 1987, Philippe Hermouet s’est installé sur les terres familiales: 35 ha d’un seul tenant, répartis en deux crus: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans (Fronsac), et Roc Meynard, 28 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 40 ha, à l’origine de quatre étiquettes en Fronsac, Bordeaux supérieur et Bordeaux.

Implanté sur les côtes et plateaux argilo-calcaires, ce cru atteint aujourd’hui 10 ha. Le 2013 offre une belle image du millésime avec sa robe profonde et son nez complexe et subtil, mariant harmonieusement le petit fruit noir et un merrain bien dosé. Quand au palais, si sa carrure n’a rien d’athlétique, il offre un caractère flatteur par sa finesse, avec une attaque ronde et ample, des tanins fondus et soyeux, un peu plus fermes en finale. Une bouteille bientôt prête. 2018-2021. Tourte aux cèpes!

LE POINT – MAI 2014

14/20

2012

DECANTER – JUIN 2016

90 – Highly Recommended

Black fruits on the nose. Youthful, fleshy fruit and bright acidity ; fresh yet opulent with some tannic grip too. Balanced with nice precision and elegance, plus a long, firm finish, this is a wine with a future. Drinck 2016-2030. Alc14%

GUIDE HACHETTE 2016 – SEPTEMBRE 2015

1 étoile

En 1987, Philippe Hermouet a acquis 35 ha autour du tertre de Meynard: le Clos du Roy, cru de 4 ha à Saillans, et Roc Meynard, 5 ha dans la commune voisine de Villegouge. Plantations et rachats de vignes ont porté l’ensemble à 40 ha, à l’origine de quatre étiquettes en fronsac, bordeaux supérieur et bordeaux.
Après vingt-cinq ans de métier, Philippe Hermouet est un homme heureux, qui « s’amuse » et attend les vendanges avec impatience, recherchant des raisins bien mûrs. Ici, le merlot, accompagné d’une goutte des deux cabernets, a engendré un vin au nez très agréable, sur la violette et la cerise noire, souligné d’un léger boisé vanillé et épicé. En bouche, ce 2012 séduit par sa fraîcheur et ses tanins soyeux, un peu fermes et vifs en finale.

VERT DE VIN – AVRIL 2015

16

Le nez est élégant, « charnu » et gourmand. Il révèle des notes de fruits noirs mûrs associées à de légères notes de chocolat et de torréfaction. La bouche est complexe, ronde, racée, harmonieuse, fraiche et offre une jolie matière. En bouche on retrouve des notes de cassis, de fraise et de myrtille associées à une pointe de prune, d’épices (chocolat, vanille), de café ainsi qu’à un élégant boisé. Les tannins sont moelleux. Bonne longueur en bouche.

2011

CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE PARIS – MARS 2013

Médaille d’Or

LE POINT – MAI 2012

16/20

Fruits noirs, cassis, bouche ronde, souple, bien fondue, belle matière généreuse, finale serrée. Joli vin pas trop extrait, savoureux.
O= 2017 G=12 ans

2010

BETTANE ET DESSEAUVE 2014 – SEPTEMBRE 2013

Le Clos du Roy, situé sur la commune de Saillans où le caractère argileux des terroirs donne naturellement de la puissance aux vins, étant connu pour ses fronsacs d’un style robuste et traditionnel. Grâce à l’attention portée à la vigne et à une vinification soignée, ceux-ci s’affinent au fil des années et gardent en éclat.

14/20

Nez délicatement chocolaté, fruit sucré, riche, très aromatique, longue finale épicée. Plus de matière et moins de rusticité que les millésimes précédents.

CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE PARIS – MARS 2012

Médaille d’Or

 2009

CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE PARIS – MARS 2011

CLOS DU ROY 2009

Médaille d’Or

 2008

GUIDE HACHETTE 2012 – SEPTEMBRE 2011

1 étoile

Une demeure girondine classique, à l’entrée de Saillans, propriété depuis 1987 de Philippe HERMOUET ingénieur agronome. Le cru propose un 2008 poupre sombre, au bouquet soutenu de mûre, de cassis et de prune. Le palais concentré, ample et vineux, s’appuie sur de solides tanins et offre un bel équilibre entre fruit et barrique. La Cuvée Arthur, plus tannique et bénéficiant d’un élevage plus important en barrique. Elle vieillira plus longtemps.

BETTANE ET DESSEAUVE 2012 – AOÛT 2011

14/20

Nez discret, tanins serrés et tendus, finale fraiche et épicée. Vin authentique, sans fard.

2007

GUIDE HACHETTE 2011 – AOÛT 2010

1 étoile

Ingénieur agronome de formation Philippe Hermouet a repris cette ancienne propreté familiale en 1987 et en a développé le vignoble, qui est passé de 10 à 37 ha en l’espace d’une vingtaine d’années. Derrière la robe profonde et brillante de son 2007 s’épanouit un élégant bouquet de fruits noirs surmûris aux accents accents torréfiés. Du gras, de la souplesse, des tanins enrobés : la bouche teintée d’une fine fraicheur est déjà harmonieuse. On attendra néanmoins 2 ans que les notes d’élevages se fondent en finale.

BETTANE ET DESSEAUVE 2011 – AOÛT 2010

14/20

Bien charpenté, ne possède pas forcément la finesse des tanins de la cuvée Arthur mais belle fraicheur et bon fruit.